B) Le monde face à ces camps nazis

Le génocide nazi a concerné la population de tout un continent, et non comme les autres génocides du XX e siècle, le peuple d'un territoire précis.

Ainsi, très rapidement le monde entier va découvrir les techniques qu'utilisaient les nazis pour exterminés les juifs et les Tsiganes, comme les chambres à gaz qui étaient camouflées en douche, ou encore des expressions codées comme « solution finale » à la place de « destruction des juifs» qui signifiées qu'Hitler et son entourage planifiés d'exterminer l'ensemble de la population juive européenne. Et c'est le 20 Janvier 1942, lors de la conférence de Wannsee que «solution finale de la question juive » est annoncée, elle programme la déportation de 11 millions de juifs dans des camps ou pas un seul ne doit en sortir vivant. Ou encore l'expression « traitement spécial » qui dissimulaient la monstruosité du crime et facilitaient l'acceptation des ordres par les exécutants. Cependant, il se trouve que la plupart des juifs polonais savaient ce qui les attendait. La déclaration du 19 Avril 1943 sur la déportation des derniers juifs de Varsovie provoque ainsi l'émeute du ghetto.

Ce qui paraît aussi inacceptable, c'est lorsque l'on apprend que des États comme la France ont accepté de collaborer avec l'Allemagne. Car effectivement l'Allemagne à elle seule n'aurait pas pu gérer la déportation de millions de juifs en provenance de tous les pays d'Europe, cela demande la mise en place d'un immense système bureaucratique. Mais il est vrai que la SS a joué un rôle majeur dans l'accomplissement du génocide.

24-oct-1940-petain-hitler.jpg

À gauche, il y a Pétain et à droite, il y a Hitler. Cette photographie a été prisé le 24 octobre 1940, à l'époque Pétain était le chef de l'État français. Ce jours-là, Pétain accepte de devenir l'allié des forces de l'Axe et s'oppose désormais à l'Angleterre. Cette lourde poignée de main montre devant le monde entier que leur pacte est scellé.

Le bilan de l'extermination de la population juive vivant en France permet de mesurer l'ampleur de la Shoah dans ce pays.

En Avril 1945, l'armée américaine lors d'une visite du général Eisenhower libère le camp d'Ohrdruf et il déclare : « On nous dit que le soldat américain ne sait pas pourquoi il combat. Maintenant, au moins il saura contre quoi il se bat. ». Cette déclaration marque la planète entière.

Malgré tout, il y a tout de même de nombreux juifs qui grâce à l'action courageuse de certains hommes et de femmes, ont survécu, ces personnes méritantes ont reçus le titre de «Juste des nations ».

Et le diplomate suédois Raoul Wallenberg fait lui aussi preuve d'un grand mérite lorsqu'en 1944, il sauve la vie de plus de 20 000 juifs hongrois en leur fournissant des passeports suédois.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site