A) La morale de cette guerre

Hiroshima et nagasaki

A) La morale 

         Le 1er mars 1994 un nouveau code pénal français est paru, parmi ces lois écrites, certaines révèlent que les actes commis comme dans la Seconde guerre Mondiale sont considérées comme étant des crimes contre l'humanité.

Telle que l'article 212-1 du chapitre II de la partie législative qui affirme «  La déportation, la réduction en esclavage ou la pratique massive et systématique d'exécutions sommaires, d'enlèvements de personnes suivis de leur disparition, de la torture ou d'actes inhumains, inspirées par des motifs politiques, philosophiques, raciaux ou religieux et organisées en exécution d'un plan concerté à l'encontre d'un groupe de population civile sont punies de la réclusion criminelle à perpétuité. ». Cet article renforce l'idée que ces actes sont inacceptables car au regard de la société ces événements ne peuvent être tolérés, ils sont révoltants et inadmissibles. Ces lois ont été crées afin d'éviter le renouvellement de ces crimes puisqu'ils ont marqué l'histoire et les esprits du fait de leurs cruautés et des souffrances infligées à la population.

Chacun de nous possède une morale qui forge la réflexion, ce qui nous amène à prendre conscience de la réalité du monde et de la vie. Nous avons tous une vision différente de la morale mais la société nous encadre et nous influence à penser de la manière qu'elle souhaite selon les lois qui sont définies par l’État au pouvoir.

Si un individu, un groupe d'individu, une société ou une nation ne respecte pas ces institutions, il sera contraint à assumer ses actes et les conséquences qui s'en suivent. Telle que l'Allemagne, perdante de la première guerre mondiale, est déclaré coupable de la guerre, ses territoires sont divisés en deux parties, pratiquement occupés entièrement. De plus, elle est quasiment désarmée totalement et doit payer d'importantes indemnités de guerre.

Les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki ont eu lieu le 6 et 9 août 1945, à l'initiative des Etats Unis après que les dirigeants japonais eurent rejeté les conditions de l'ultimatum de postdam. Ce sont les seuls bombardements nucléaires ayant jamais eu lieu.

Bilan:

Hiroshima: environ 70 000 morts

Nagasaki: environ 40 000 morts

Les opposants qualifient ces évènement comme des crimes de guerre. la plupart des personnes décédées étaient des civils, leur mort était inutile. Alors que les partisans affirment que ceci a raccourci la guerre et que ca a permis d'éviter la mort de milliers de soldats américains.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site